Publié : 30 janvier 2016

Histoire des arts






L’ÉPREUVE ORALE D’HISTOIRE DES ARTS

AU COLLÈGE GUILLAUME LE CONQUÉRANT

 
Bulletin officiel n° 32 du 28 août 2008
Bulletin officiel n° 41 du 10 novembre 2011 (circulaire n° 2011-189 du 3-11-2011)

 

Les principales caractéristiques de l’épreuve sont les suivantes :

  • - C’est l’une des quatre épreuves obligatoires du DNB.
  • - L’épreuve se présente sous la forme d’un entretien oral de 15 minutes avec un jury constitué de deux enseignants.
  • - L’oral se déroule en deux temps : un exposé par le candidat d’une dizaine de minutes suivi d’un entretien d’environ cinq minutes avec le jury. La durée totale de l’épreuve ne pouvant dépasser quinze minutes.
  • - Le questionnement porte sur l’histoire des arts et non sur une discipline spécifique.
  • - Chaque élève est interrogé sur un objet d’étude choisi par le jury à partir d’une liste de cinq objets d’étude que l’élève a proposé et soumis à l’approbation du ou des professeurs qui suivent sa préparation. (annexe 1 en pièce jointe)
  • HDA annexe 1
  • - Parmi les objets d’étude, trois au moins appartiennent aux XXe ou XXIe siècles et illustrent trois domaines artistiques différents dans l’une des trois thématiques proposées au collège.

 

Domaines artistiques

 

Thématiques (détails en annexe 2)

Les « arts de l'espace » : architecture, urbanisme, arts des jardins.

 

 

 

 

« Arts, États et pouvoir » 

 

 

 

Les « arts du langage » : littérature écrite et orale (roman, nouvelle, fable, légende, conte, mythe, poésie, théâtre, etc.

 

 

Les « arts du quotidien » : arts appliqués, design, objets d'art, arts populaires.

 

 

 

 

« Arts, techniques, expressions » 

 

 

Les « arts du son » : musique vocale, musique instrumentale, technologies de création et de diffusion musicales.

 

 

Les « arts du spectacle vivant » : théâtre, musique, danse, mime, arts du cirque, arts de la rue.

 

 

 

« Arts, ruptures, continuités » 

 

 

 

Les « arts du visuel » : arts plastiques (architecture, peinture, sculpture, dessin, photographie, bande dessinée, etc.), cinéma, audiovisuel, vidéo et autres images.

 

 

 

  • L’évaluation porte sur les capacités, appuyées sur les connaissances qui y sont liées, à situer les œuvres dans le temps et l’espace, à identifier les formes, les techniques de production, les significations, les usages…, à discerner entre les critères subjectifs et objectifs de l’analyse, à effectuer des rapprochements entrer des œuvres et notamment celles choisies par le candidat (annexe 3)

 

 

 

 

ANNEXE 2

 

Thématique « Arts,États et pouvoir »

Définition

Pistes d’étude

Repères

Cette thématique permet d’aborder,dans une perspective politique et sociale, le rapport que les œuvres d’art entretiennent avec le pouvoir.

 

  • L’œuvre d’art et le pouvoir : représentation et mise en scène du pouvoir (propagande) ou œuvres conçues en opposition au pouvoir (œuvre engagée, contestatrice, etc.).
  • L’œuvre d’art et l’Etat : les mythes et récits de fondation (Romulus et Remus, etc.) ; le thème du Héros, de la Nation ; les œuvres, vecteurs d’unification et d’identification d’une nation (emblèmes, codes symboliques, hymnes, etc.).
  • L’œuvre d’art et la mémoire : mémoire de l’individu (autobiographies, témoignages, etc.), inscription dans l’histoire collective (témoignages, récits, etc.).

 

Héros, nation. Mémoire.

 

Propagande, rhétorique.

 

 

Mécénat. Art officiel,engagé, etc.

 

 

Thématique « Arts, techniques, expressions »

Définition

Pistes d’étude

Repères

Cette thématique permet d’aborder les œuvres d’art comme support de connaissance, d’invention, d’expression en relation avec le monde technique.

 

 

  • L’œuvre d’art et l’influence des techniques : œuvre d’ingénieur ou d’inventeur (chronophotographie, cinématographe) ; liée à l’évolution technique (architecture métallique, en verre, etc.) ou à des techniques spécifiques (perspective, anamorphose, enregistrement, etc.).
  • L’œuvre d’art et la technique, source d’inspiration (mouvement, vitesse, machine, industrie, etc.). Les grandes figures artistiques et techniques (Icare, Dédale, Golem, Frankenstein, Faust, etc.).
  • L’œuvre d’art et la prouesse technique :preuve d’ingéniosité (automates, robots, etc.) ou de virtuosité liée à une contrainte formelle ou technique (art cinétique, etc.).

 

Inventions, innovations techniques et technologiques.

Supports, outils.

Figures, concepts, métaphores, techniques.

Virtuosité, etc.

 

 

Thématique « Arts, ruptures, continuités »

Définition

Pistes d’étude

Repères

Cette thématique permet d’aborder les effets de reprises, de ruptures ou de continuité entre les différentes périodes artistiques, entre les arts et dans les œuvres d’art.

 

  • L’œuvre d’art et la tradition : ruptures (avant-gardes), continuités (emprunts, échos, citations), renaissances (l’influence d’une époque, d’un mouvement d’une période à l’autre, historicisme, etc.). La réécriture de thèmes et de motifs (poncifs, clichés, lieux communs, stéréotypes, etc.) ; hommages (citations, etc.), reprises (remake, adaptation, plagiat, etc.), parodies (pastiche, caricature, etc.).
  • L’œuvre d’art et sa composition : modes (construction, structure, hiérarchisation, ordre, unité, orientation, etc.) ; effets de composition /décomposition (variations, répétitions, séries, ruptures, etc.) ; conventions (normes, paradigmes, modèles, etc.).
  • L’œuvre d’art et le dialogue des arts : citations et références d’une œuvre à l’autre ; échanges et comparaisons entre les arts (croisements, correspondances, synesthésies, analogies, transpositions, parangons, etc.)

 

Inspiration. Imitation, tradition, Académisme/ originalité.

 

Modèles, canons, conventions.

 

Composition/ décomposition.

 

Réécritures, dialogues, etc.

 

 

 

 

ANNEXE 3

Grille des critères d'évaluation de l'épreuve orale d'histoire des arts, assortie d'un barème indicatif de notation

Cette grille qui recense les critères d'évaluation de l'épreuve orale d'histoire des arts est proposée à titre indicatif. Elle ne vise ni à l'exhaustivité des compétences attendues d'un candidat présentant cette épreuve, ni à l'exigence que le candidat réponde à tous ces critères pour lui attribuer la note maximale.

Compétences liées à l'enseignement d'histoire des arts

Barème indicatif

Connaissances et capacités relatives à l'œuvre d'art
L'élève est capable de :

12 points

  • Situer des œuvres dans le temps et dans l'espace.
  • Présenter une œuvre de façon précise selon ses caractéristiques principales : domaine artistique, auteur, titre, époque ou contexte, support, dimensions, destination, mouvement artistique.
  • Maîtriser des notions de base pour décrire les techniques de production et les usages d'une œuvre d'art ou d'un monument.
  • Utiliser à bon escient un vocabulaire adapté à un domaine et à un langage artistiques.
  • Développer un commentaire critique et argumenté sur une œuvre en discernant entre les critères subjectifs et objectifs de l'analyse.
  • Établir des liens pertinents avec d'autres œuvres de la même période ou de périodes différentes.
  • Produire quelques éléments d'analyse critique sur une œuvre nouvellement présentée à son regard.
  • Manifester des connaissances de base sur les métiers et les formations liés aux domaines artistiques.

Capacités générales et attitudes
L'élève est invité à :

8 points

  • Développer, pendant cinq minutes environ, un propos structuré relatif à l'objet d'étude.
  • Appuyer son commentaire sur une documentation appropriée (référence aux cours, ressources numériques, etc.)
  • Écouter et prendre en compte les questions du jury en formulant une réponse adaptée.
  • Justifier ses choix en décrivant ses intérêts et ses acquis en histoire des arts.
  • Manifester sa capacité à interroger un univers artistique, y compris abstrait.
  • Évoquer la construction d'une culture personnelle en histoire des arts.
  • S'exprimer correctement à l'oral, dans un niveau de langue approprié.
  • Adopter un comportement physique convenant à la situation de l'épreuve.