Vous êtes ici : Accueil > Orientation > L’orientation des élèves > Après la classe de Quatrième.
Publié : 9 juin 2014

Après la classe de Quatrième.

Pour ceux-là, se pose la question d’une nouvelle option possible uniquement en classe de 3ème : la DP3.

Derrière cet acronyme, se cache la Découverte Professionnelle 3 heures.

Que fait-on en DP3 ?

Jusqu’en 2013, les élèves travaillaient sur le monde de l’entreprise et des formations professionnelles par le biais de quelques visites d’entreprises, de lycées de formation et de recherche internet.

A la rentrée dernière, il nous a semblé intéressant de donner une nouvelle dimension à cette option. Avec le concours de l’association "Entreprendre pour Apprendre", nous nous sommes lancés dans l’aventure de la mini-entreprise.

Les élèves deviennent acteurs de leur option : ils créent leur mini-entreprise, après avoir imaginé un produit à fabriquer et à vendre. Et dans une mini-entreprise, chacun a un rôle à jouer car on ne peut pas être simple spectateur. Dans cette expérience, on découvre quelques rouages du fonctionnement du monde de l’entreprise et surtout on va vivre un certain nombre "d’expériences inoubliables", comme la tenue d’un stand à la foire de Rouen par exemple, ou dans la cour du collège, ou la "soutenance orale" devant un jury de professionnels.

Pour réussir dans cette option, pas besoin d’être un bon élève ! Il suffit d’être motivé et d’avoir envie de travailler en équipe.

Quelques élèves de DP3 ont présenté à leurs camarades des classes de 4ème, leur aventure 2014 en utilisant un diaporama.

Les mini-entrepreneurs et leur logo. L'Organigramme de la mini-entreprise. Etude de marché à Saint-Saëns.
Dépouillement de l'etude de marché. La mini-entreprise à la Foire de Rouen. Le bon de Commande.
La mini-entreprise dans la cour du collège. La Soutenance Orale. La compta en action !
La fabrication. Le produit fini.

Pour rappel, un élève qui suit l’option DP3 fait partie d’une classe de troisième classique, avec 3 heures en plus sur son emploi du temps consacrées à ce projet. Une évaluation "sans contrôle" basée sur l’observation de l’élève, son implication dans le projet, est faite et apparait dans le bulletin trimestriel de l’élève.

Cette option ne prédispose en rien à l’intégration de telle ou telle filière par la suite, mais concrétise un désir d’ouverture et de culture affirmée de l’élève.